Technical Support
+30 23990 20321

Construction Toiture Métallique

1. PRINCIPE DE BASE
L’étanchéité d’un toit en acier présente un certain nombre de particularités par rapport aux toits de béton ordinaire.
La section transversale de la feuille métallique trapézoïdale définit la manière selon laquelle la fixation mécanique de la couche d’étanchéité y sera fixée (étude de saisie) (Fig.1).

v
Fig.1 Montage mécanique sur feuille trapézoïdale

Dans ce cas, la solution la plus appropriée est l’application de la membrane synthétique polyoléfine thermoplastique TPO.

2. APPLICATION:
– Dans un premier temps, une stratification de la feuille de PE polyéthylène est créé en tant que barrière vapeur au-dessus de la tôle trapézoïdale, afin de protéger la couche d’isolation d’une condensation possible. Au dessus de la barrière vapeur une stratification des panneaux d’isolation est créée, assurant un substrat stable et sur lequel la couche d’étanchéité y sera fixée mécaniquement. Les panneaux isolants sont fixés mécaniquement sur les feuilles trapézoïdales métalliques afin d’éviter leur saisie, en raison de la pression exercée sur le toit.
– Une stratification des membranes synthétiques TPO EP/PR est ainsi créée par la suite et renforcée d’un filet de polyester, qui confère au film une résistance mécanique et permet ainsi une fixation mécanique.
– La fixation mécanique de la membrane TPO au substrat s’ensuit (feuille trapézoïdale métallique + plaques isolantes, Fig.1) selon l’étude de la saisie et selon les coutures thermo ainsi soudées. Le revêtement des rouleaux varie en fonction de la machine de soudage à chaud de l’air qui va être utilisée, ceci à partir de 4cm à 12cm.
– La couche d’étanchéité du toit est fixée mécaniquement autour d’une bande de métal galvanisée (Fig. 2/4), par la suite surélevée jusqu’à 5 cm du parapet.

steganwsi metalikis stegis2
Figure 2

– L’étanchéité des parapets est réalisée par une membrane synthétique (bande de gousset d’appoint) qui culmine sur au moins 20 cm de hauteur des parapets. La bande de gousset est fixée mécaniquement au parapet, soit avec une lame laminée TPO (Fig.2/3) sur laquelle est collée la membrane, soit avec une bande de métal galvanisé fermement fixé sur la membrane, tandis que sur le toit, elle est soudée à la membrane déjà montée. Une jointure de la couche d’étanchéité en résulte sur le parapet avec un mastic polyuréthane (figure 2/1).
– Enfin, pour la protection intégrée du système au parapet, un émetteur externe est installé et scellé (figure 2/2).

Le système ci-dessus est illustré en détail par le schéma suivant
n
Fig.3: 1. Feuille métallique trapézoïdale. 2. Pare-vapeur. 3. Isolation thermique. 4. Membrane synthétique TPO EP/PR1,5. 5. Fixation mécanique. 6. Soutien périmètre.

NOTE
1. Le système ci-dessus peut également être appliqué à une membrane de PVC synthétique, avec la différence que, entre les plaques isolantes et l’étanchéité, il doit être installé un géotextile non-tissé de 200g/m², en tant que couche de séparation, pour empêcher la polymérisation des plastifiants de film PVC avec polystyrène.
2. FLAG peut mener une étude de saisie pour le calcul des supports mécaniques de la couche d’étanchéité sur chaque toit.
3. Des morceaux de gouttière spéciaux, ventilation, coins TPO/PVC intérieurs et extérieurs d’ETERNOIVICA facilitent l’implantation et l’optimisation du résultat final.


Voir ici la solution technique

DOMISSIMA NEWSLETTER