Technical Support
+30 23990 20321

Construction Toiture Verte

Un toit vert – Roof Garden gagne de plus en plus de terrain par rapport à un toit conventionnel passable/non-passable, ceci pour des raisons environnementales, pratiques et esthétiques. Sa construction nécessite les tâches suivantes afin d’assurer au fil du temps sa fonctionnalité pour l’étanchéité, le drainage et la filtration.

1. APPLICATION

Toiture:
Considérant que la coulée et la couche d’isolation sont déjà construites, placez par la suite librement un géotextile pour séparer et protéger la prochaine couche d’étanchéité du substrat.
Pour l’étape suivante suit la mise en œuvre de la couche d’étanchéité, avec un positionnement libre de la membrane synthétique TPO, renforcée par la fibre de verre FLAGON EP / PV, sur le substrat et soudage des coutures avec un pistolet à air chaud. La membrane synthétique est placée mécaniquement au périmètre du substrat seulement quand elle est levée jusqu’à 5cm du parapet, avec une lame de métal galvanisée.

NOTE:
1. La membrane TPO renforcée de fibre de verre (plutôt que le nid polyester) sera couverte avec des charges sans nécessiter de fixation mécanique.

Parapet:
L’étanchéité des parapets est faite avec une membrane synthétique (bande d’aide angulaire) qui s’élève à la hauteur des parapets en tant que surface finale de la toiture verte. La bande d’aide angulaire est placé mécaniquement sur le parapet, ou par lame plastifiée TPO sur laquelle la membrane est soudée, ou par bande de métal galvanisée qui est fermement placée sur la membrane. La toiture est soudée à la membrane qui est déjà placée. Vient ensuite le scellage de la couche d’étanchéité au parapet avec un mastic en polyuréthane.

Vient ensuite l’installation libre du géotextile pour protéger la membrane.

Ensuite, mettre la couche de drainage (panneaux de drainage de polystyrène expansé SOPRADRAIN SOPREMA) pour s’assurer que l’eau puisse circuler librement sur la couche d’étanchéité, puisque le panneau de drainage possède la résistance nécessaire à la compression.

La couche filtration/filtrante (filtration géotextile par 100% de fibres continus en polypropylène non-tissé de SOPRAFILTER SOPREMA) suit, et qui ne laisse seulement passer l’eau aux couches inférieures, afin de garder la couche de drainage ouverte et propre de saleté. La couche de filtration est élevée sur les parapets jusqu’au niveau de l’étanchéité, et est placée mécaniquement (plus élevé que la précédente), assurant la protection de la membrane synthétique et des surfaces verticales.

Dans la dernière étape, étaler la terre de la toiture verte, la composition et le volume dépendant du type de la plantation sélectionnée de la toiture verte.

De même, le choix du système d’irrigation dépend du type de plantation et son entretien requis.

NOTE:
Autour de la toiture est créée une rainure avec du gravier, afin d’achever la circulation de la gouttière (dont l’étanchéité est déjà faite lors de la construction de la couche d’étanchéité). La séparation de l’agrégat à la terre supérieure – terre est réalisée par un profilé métallique (habituellement en feuille pliée dont les dimensions sont proportionnelles à la solution respective).

r
FIG.1 : Stratification de la toiture verte
1. Substrat, 2. Pare-vapeur, 3. Isolation thermique, 4 Géotextile, 5. Membrane synthétique TPO, 6. Lame de fixation mécanique, 7. Géotextile, 8. Couche de Drainage, 9. Géotextile de filtration, 10. Couche arable, 11. Plantation, 12. Profils métalliques, 13. Rainure de gravier périmètrique

Le rapport technique a été basé sur le système de toit vert certifié FLAG (voir. Fig.1).

NOTE:
Des parties spéciales de gouttière, d’angle interne et externe TPO/PVC du groupe ETERNOIVICA, facilitent la mise en place et optimisent le résultat final.


Voir ici la solution technique

DOMISSIMA NEWSLETTER