Technical Support
+30 23990 20321

Inclinaison < 1,5

Cette demande concerne l’application thermique et d’étanchéité d’un toit accessible, avec une membrane classique en PVC synthétique. Sur un toit classique, la couche d’étanchéité gagne sur la couche d’isolation thermique.

1. PRÉPARATION DE LA SURFACE
Sur la surface à sceller et avant les travaux d’étanchéité, les opérations suivantes sont effectuées:
– Bon nettoyage de la surface.

2. TÂCHES ETANCHEITE & THERMIQUE
Pare-vapeur
Création d’un pare-vapeur avec une libre diffusion des feuilles de polyéthylène PE.
Isolation chape
Placement de panneaux isolants.
Décollement de la couche
Placement de fibres de polypropylène non tissé géotextile avec un poids minimum de 125 gr/m², DREFON S 125.
Installation d’une membrane PVC synthétique avec renforcement de fibres de verre, FLAGON SV
1. L’adhérence des membranes synthétiques est effectuée avec un appareil à air chaud (automatique ou manuelle). De cette façon, nous avons une fusion superficielle du PVC, pour l’adhésion à réaliser par un simple contact entre eux. La largeur minimale de la membrane de revêtement à coller est de 4 cm.
2. Un étalement libre s’ensuit des membranes synthétiques et des rouleaux de coutures thermiques et se collant avec un pistolet à air chaud.
3. La couche d’étanchéité du toit est fixée mécaniquement autour d’une bande de métal galvanisé (Fig. 4.1), après avoir été élevée jusqu’à 5 cm sur le parapet.
4. Le revêtement d’étanchéité des parapets est constitué d’une membrane synthétique (ligne d’aide angulaire) qui se dresse sur le parapet sur une hauteur d’au moins 20 cm. La bande de gousset est fixée mécaniquement au parapet, soit par une bande plastifiée de PVC (figure 1/3) sur laquelle la membrane est collée, soit avec une bande de métal galvanisé qui est fermement fixée sur la membrane, tandis que sur le toit, elle est soudée à la membrane déjà montée. Un scellage de la couche d’étanchéité au parapet avec un mastic de polyuréthane s’en suit (Fig. 1/1). Enfin, pour la protection intégrale du système, un goutteur externe est installé et scellé sur le parapet (Fig.1/2).

δ
Fig. 1: Montage mécanique sur parapet

5. Enfin, sur la couche d’étanchéité, une couche protectrice géotextile non-tissée en polypropylène recyclé, 200g/m2 Edilfon FR200, est placée et traversée retors en croix avec du gravier comme couche finale (toit accessible, Fig. 2).

ωψ
Figure 2: 1. Substrat. 2. Pare-vapeur. 3. Isolation thermique. 4.C/F. Séparation. 5. Membrane synthétique PVC SV. 6.C/F. Protection. 7. Couche de gravier. 8. Fixation périmètre d’étanchéité.

NOTE
– Le système ci-dessus peut également être appliqué avec une membrane TPO synthétique, à la différence que, dans l’intervalle des panneaux isolants et de l’étanchéité, il est nécessaire d’insérer une couche de séparation.
– FLAG peut mener une étude saisissante pour le calcul du support mécanique pour la couche d’étanchéité sur chaque toit.
– Des morceaux de gouttière spéciale, ventilation, coins intérieurs et extérieurs TPO/PVC d’ETERNOIVICA faciliteront la mise en œuvre et optimisation du résultat final.


Voir ici la solution technique

DOMISSIMA NEWSLETTER